She looks well to the ways of her household, and eats not the bread of idleness.

samedi 15 octobre 2011

Quand il est plus coûteux de produire que d'acheter...

Chacun a ses propres objectifs quand il est question d'auto-suffisance alimentaire, le but premier étant de pouvoir en avoir suffisamment pour vivre un temps donné. Parfois, les objectifs se transforment, se compliquent, doivent être réévalués...

Pour notre famille, l'objectif principal reste le même, soit de produire le plus d'aliments possibles par nous même, au moindre coût possible, et de pourvoir à nos autres besoins le plus souvent possible par nos propres moyens.

Un petit quelque chose s'est cependant greffé à nos objectifs premiers. Nous voyons, comme tout le monde en fait, que le prix des aliments de bases ainsi que des matières premières fluctue. Le panier d'épicerie qui me coûtait plus ou moins 100$ il y a un an m'en coûterait facilement 150$ maintenant! Nous avons donc choisi de se faire une bonne provision de certains de ses produits dont nous ne voulons avoir à nous passer. 

Exemple? La farine, le sucre, le sel, le beurre d'arachide (qui devrait encore augmenter de 40% avant la fin de l'année!!), la levure, la cassonade, la mélasse le vinaigre, le bicarbonate de soude, la pâte à dent, les rasoirs, le papier de toilette etc etc etc... Pour se faire, nous nous sommes achetés une carte de membre Costco (désolée pour la pub) et une fois par mois, nous allons y faire un tour. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec ce magasin, c'est en fait un grand entrepôt qui vend des produits en gros, à des prix d'entrepôt. Parfait pour nous aider! Nous souhaitons avoir de quoi survivre pour 6 mois au minimum, et par la suite, augmenter nos stocks afin d'en avoir pour 1 an. Ça semble ambitieux, mais honnêtement, ça se fait très bien croyez moi :o)

Toujours dans cet optique, comme vous le savez si vous avez lu le message à ce sujet, notre récolte de pomme de terre a été pauvre, les doryphores les ayant attaquées. Comme nous en sommes de grands consommateurs il nous fallait trouver une solution de rechange! Et bien cette solution, nous l'avons trouvé!

 L'Homme de la famille est revenu du marché avec un sac de 50 livres de pomme de terre cette semaine. Le marché ou nous allons acheter certains produits en vendait. Vérification faite, le sac provenait d'un producteur local, et un numéro de téléphone y était inscrit!! Nous lui avons téléphoné, et à notre grande surprise, son prix était des plus bas!! 5$ le sac de 50 livres! Wow!! À ce prix, il n'est pas avantageux pour nous de tenter d'en produire suffisamment pour tenir une année! Nous avons donc été acheté les sacs dont nous aurons besoin pour tenir un an, et réserverons désormais la parti de notre potager qui était assignée à la production de pomme de terre à un autre légume que nous consommons en grande quantité!

Et vous, vous faites vous des réserves de produits dont vous ne voudriez avoir à vous passer? Comment faites-vous?



J'ai partagé ce message ici: 

  



5 commentaires:

  1. Chère Caro, avec tes enfants qui grandissent et l'adolecence qui se pointe, le prix du panier d'épicerie va augmenter malgré l'inflation... Des garçons de 12-16 ans, ça mange comme deux-trois ! Prépare toi ! ;-))
    Personnellement, quand il y avait les 6 enfants à la maison, j'achetais la farine et autres articles "sacs" en poche de 40 ou 50kg... Commande spéciale faite à mon supermarché dans le secteur vrac. Pas de Cotsco dans mon secteur dans ces années là !

    RépondreSupprimer
  2. En effet! Mais l'inflation est vraiment ce qui fait le plus mal en ce moment... Il faut vraiment être préparé à y faire face, surtout quand nous sommes travailleurs autonomes selon moi :o) Présentement, nous achetons des sacs de farine de 20 kilos, ce sont les plus gros que nous ayons trouvé... 40 ou 50 kg... WOW!!! Si seulement je pouvais en trouver, ça serait super!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour à chacun et une bonne année 2012 !

      Je vous lis depuis 2 jours et me demande ce qui vous a motivé à vouloir être autonome ?

      Ici en France avec mes 5 enfants ( il y a quelques années), je vais carrément acheter ma farine au moulin ( minoterie).

      Non seulement c'est moins cher encore aujourd'hui et la farine ou mix sont variés et de qualité professionnelle .

      J'ai également un potager et la sécheresse a rendu difficile les cultures ........à voir le printemps prochain.

      A suivre Catherine la Normande

      Supprimer
  3. Généralement, il faut demander au gérant(e) d'un supermarché pour faire une commande spéciale. Ils ne diront pas nécessairement oui! Ensuite, la meilleure méthode de conservation, c'est de se procurer des bacs plastique hermétique pour entreposer les sacs à l'abri de l'humidité. Dans les années 80-90, je pouvais me procurer des seaux plastique avec couvercle ce qui permettait de vider les gros sacs de 40kg dans de plus petits contenants bien fermés; dans la section des produits de pain/pâtisserie "cuits sur place" du supermarché, la pâte préparée arrivait dans ces seaux et je pouvais en réserver gratuitement. Je sais pas comment ça fonctionne maintenant... Tente ta chance !

    RépondreSupprimer
  4. Greetings! I am so glad you came to visit my little blog and share your desire to be sustainable as best you can. We garden and raise potatoes, but if I can find them easier, I will buy them. One factor, though, that I can't overlook. We appreciate organic produce because of the pesticides, so I might still trey to grow my own even though I can find them cheaper. I see your dear family and know you go through a lot of food. Our two sons are 19 and 21 and eat quite a bit. The Lord will show us the way! that is my prayer :) Please join us next week again!

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...