She looks well to the ways of her household, and eats not the bread of idleness.

samedi 21 mai 2016

Perte...

Il y a eu la joie... Puis, l'angoisse... Et ensuite, la perte, longue et, il faut le dire, douloureuse... Et ce blog est resté en hiver... Tout comme mon coeur...

Un tout petit bébé était là, et, en trois ou quatre jours, il est partit... Il y a eu l'angoisse, la tristesse, la colère... Il y a même eu une personne qui, malgré le souhait de discretion que j'avais formulé, a choisi d'en faire tout un plat, et en a parlé à qui veux-tu sur un média sociaux, comme si c'était "sa" perte... 

Il y a eu les doutes, les remises en questions... Six enfants, c'est déjà beaucoup, et tous en bonne santé, c'est un cadeau, il ne faut pas en demander trop!! Ne pas "pousser", ne pas tenter le "destin"...

Puis, il y a eu la guérison... Pas tout à fait, il reste toujours un petit je ne sais quoi à ce genre de chose je crois... 

Et enfin, il y a eu la décision de continuer. De se dire que "ça" arrive à beaucoup d'autres, malheureusement... Que 36 ans, ce n'est pas si "vieux" finalement... 

Aurons-nous une seconde "chance"? Je ne le sais pas, mais une chose est sur, je suis heureuse et reconnaissance de ce que j'ai présentement, et si nous avons le bonheur d'ajouter une vie de plus à toutes les petites vies que nous avons déjà autour de nous, si nous avons l'honneur de pouvoir accompagner un autre "mini-humain" dans cette vie qui n'est pas toujours rose, mais qui est tellement merveilleuse, nous la saisirons à deux mains avec humilité et joie...

Voilà pourquoi je n'ai pas répondu à vos messages, tant privés que publiques, et pourquoi je ne suis pas revenue écrire ici... Oui, les images sont toujours hivernales sur ce blog, mais j'y apporterai les changements en temps voulu... Merci BEAUCOUP pour vos gentils mots... 

8 commentaires:

  1. Je compatis. Et tu as raison sur tous les plans; oui, 6 c'est "déjà" beaucoup, et heureux... et oui, un enfant voulu, et perdu, c'est une grande douleur, peu importe son rang dans la fratrie. Bon printemps à toi.

    RépondreSupprimer
  2. je compatis à votre chagrin, profitez bien de votre belle famille et c'est bien de laisser la porte ouverte à un autre éventuel bonheur.agnès

    RépondreSupprimer
  3. je suis attristée de cette nouvelle.
    Au bout du tunnel il y a la lumière.
    Votre petit restera toujours contre votre cœur et oui à 36 ans vous pouvez encore faire le projet d'ajouter une petite merveille à votre belle famille...
    Je suis maman de 6 à 39 ans ...et 2 petits dans le ciel.
    Dans mon coeur je suis l heureuse maman de 8.
    Prenez soin de vous et de votre famille pour pouvoir de nouveau poser un joli regard sur la vie .
    Bises chaleureuses de France

    RépondreSupprimer
  4. Je comprends mieux ton silence et je suis avec toi et les tiens dans ce moment si dur .Tes mots sont tellement justes , le temps doit faire son oeuvre maintenant , doucement .
    Je souhaite que les rayons de soleil du printemps viennent te donner un peu de réconfort.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  5. Hoooo ! je suis tellement désolée pour toi, pour vous, je suis de tout coeur avec vous....
    La seule chose que je pourrais te dire c'est celle que mon médecin m'a murmurer quand j'avais 22 ans et que nous étions en train de voir partir notre tout premier mini-nous, dans mon petit ventre douloureux, je le cite, "Lorsque la nature décide de rappeler à elle une petite vie, elle c'est ce qu'elle fait, pour le petit et pour nous, il faut lui faire confiance"", ça n'enlève pas le chagrin mais ça permet de mieux le vivre..... et puis par la suite elle nous a récompenser de 4 beaux garçons en pleine santé, et oui tu es encore très jeune, nous avons eu notre petit dernier j'avais 38 ans et mon mari 39....
    Alors sur ce je t'envoie toutes mes pensées positives pour vous accompagner dans cette épreuve et surtout ""fait confiance en la nature, elle sait ce qu'elle fait""
    Gros bisous à vous tous
    Isabelle

    RépondreSupprimer
  6. quelle triste nouvelle.. je comprends mieux ton absence .. tu es entourée d'une belle et grande famille pour affronter cette épreuve et qui sait ce que l'avenir réserve.. un jour peut être cette famille s'agrandira..
    à bientôt

    RépondreSupprimer
  7. Plein de courage cette épreuve est difficile, elle nous meurtrie profondément et l'entourage ne sait pas toujours bien réagir. La plaie se referme, même si le souvenir reste très présent et qu'il se rappelle à nous de temps en temps même dans les plus joyeux instants.

    Mais la vie reprends son cours et de nouveaux beaux instants s'offrent à nous à nouveaux. Grande tendresse de l'autre côté de l'atlantique, grand soutien, et beaucoup de futur bonheur.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour de France ! je vous souhaite une année pleine de grâces de Dieu notre Père céleste.
    Une famille bénie avec un petit bout de femme en plus, qui est peut-être déjà née.............
    Je vous embrasse fraternellement Catherine

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...